Témoignages

Romane CHAREYRE

Romane CHAREYRE a démarré son travail pour l’entreprise Outillage Nourrisson Claude (groupe RISS), par un mini-projet fin 2016, puis ce travail s’est poursuivi par un master recherche avec un financement de l’ordre de 26.000 euros (en partie pris en charge par la région dans le cadre de l’appel à projet Ambition Industrie du Futur 4.0).
A l’heure actuelle Romane est toujours en train de poursuivre le développement de ce projet (embauchée en CDD par la société Nourrisson jusqu’à Janvier 2018).
Le dépôt du dossier de financement de l’entreprise Nourrisson s’est fait par le biais de l’UIMM, et l’ENISE s’était positionné dès le début en tant qu’expert pouvant répondre à la problématique.
En outre, lors du salon de l’industrie qui s’est tenu à Lyon en 2017, le programme de financement « Ambition Industrie du Futur » a été présenté au salon, et 6 projets sur 105 financés ont été sélectionnés pour recevoir des prix : le projet de l’entreprise Nourrisson a fait partie des 6 projets récompensés.

En savoir plus

Aurélien RODOT

Gamebuino : la console « Made in Sainté », repart à la conquête du monde
Après le succès de sa première console, le Stéphanois Aurélien Rodot (Promo GM 2015) lance une version Meta avec l’ambition de continuer sa conquête du monde.
Encore étudiant en quatrième année de Génie mécanique à l’Enise (École nationale d’ingénieurs de Saint Étienne), Aurélien Rodot avait créé la Gamebuino, une console de rétro-gamming avec des jeux comme le Pong, Snake (le serpent) ou encore Pac-Man.

Il vient d’être récompensé par une étoile de l’observeur du design (prix de la start up) pour sa startup AADALIE qu’il a créée pour son projet Gamebuino.

Cyril MERAND

Après mes études à l’ENISE, j’ai travaillé 15 ans dans l’industrie mécanique, dans le secteur naval et de la plaisance où j’ai pu acquérir une forte expérience à la fois technique et de managériale : responsable BE, responsable industriel puis responsable d’une filiale de 100 personnes (ventes, finances, conception, production…)
J’ai toujours évolué dans des PME, ce qui impose de la polyvalence, des initiatives et de gérer des imprévus.
Mon parcours m’a amené à faire face à des périodes de fortes croissances mais également à affronter des crises majeures, comme la chute du marché nautique de moins 50% en un an.

Article extrait de la revue "Eniseen Magazine" N° 28 de l'Association des Ingénieurs ENISE

Baptiste KERYSAOUEN

Je travaille dans la mine d’or de Tongon dans la région des Savanes au Nord de la Côte d’Ivoire.
Il s’agit d’une mine à ciel ouvert détenu par Randgold à 90% (entreprise Sud-Africaine) et à 10% par l’Etat.
Les travaux ont débuté en 2010 et son exploitation devrait se terminer d’ici 3 ans.
Je suis embauché chez Bouygues TP qui travaille ici comme sous-traitant pour son client (Randgold).
Notre but est tout simplement d’extraire le minerai et le délivrer au Rompad (derrière il s’agit du ressort du client pour traiter le minerai et obtenir l’or pure).
La teneur en or est d’environ 1,8 gr/tonne de terre.
Nous extrayons plus de 10 millions de mètres cube de sol en place par an (cela représente entre 1/5 et 1/6 la quantité totale du projet du Grand Paris) répartie entre deux pits (pit Sud et pit Nord).
En ce qui concerne mon activité, je suis principalement en charge de former les locaux sur la maîtrise du drone de topographie (acquisition des données par le drone puis traitement des données).
Je dois être amené à former les autres mines qui n’en sont pas encore équipées (Gounkoto au Mali, Kibali en RDC, GAC en Guinée Conakry), c’est à l’étude.

En savoir plus.

Thierry POINAS

Thierry POINAS, un Eniséen de la Promo 1990, a accepté de nous présenter son parcours ainsi que la société dans laquelle il travaille aujourd’hui.
À sa sortie de l’ENISE, il a rejoint l’entreprise « Le Tulle Production » à Saint-Etienne, spécialisée dans l’édition de logiciels de FAO (Fabrication Assistée par Ordinateur), pendant deux ans. Suite au rachat de celle-ci par CN Industrie, il a continué l’activité de développement des logiciels au sein de l’équipe lyonnaise jusqu’en 2009. Il a ensuite décidé avec huit autres collègues de fonder la société GO2cam International.

Article extrait de la revue "Eniseen Magazine" N° 28 de l'Association des Ingénieurs ENISE

ENISE Ecole nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne
  • Diminuer la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

English (UK) Français (FR)