Actualités

Labex Manutech SISE finance le LTDS

Le Labex Manutech SISE, vient d'attribuer un financement pour une thèse en co-tutelle entre le LTDS ( équipe MMP ) et le "Laboratory of Tribology and Nanointerface Engineering " de l'Université de Tohoku (Japon).
Pierre -Clément Fayard, élève de l'ENISE a été retenu pour ce travail de Doctorat.
C'est la première thèse du Labex et de l'ENISE avec le Japon sur un thème d'actualité, qui associe à la fois la texturation multi-échelle par laser femto seconde et la Bio-ingénierie des Tissus Vivants, puisqu'il s'agit de tester le comportement au frottement d'un cartilage artificiel sur une céramique texturée.

Titre du projet de thèse : Texturation multi-échelle des surfaces et effet sur le comportement tribologique d’un cartilage artificiel.
Acronyme du projet : TACMST (Tribology of Artificial Cartilage: Effect of Multi- Scale Texturing)
Porteur du projet : Hassan Zahouani
Laboratoire du porteur du projet : laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes (LTDS)
Directeur de thèse (HDR ou dispense HDR envisagée) : Hassan Zahouani
Laboratoire du directeur de thèse : LTDS
Etablissement du directeur de thèse : ENISE
Partenaire(s) HORS LABEX : Nom du correspondant de ce(s) partenaire(s) pour le projet : Prof Koshi ADACHI. Laboratory of Tribology and Nanointerface Engineering. Department of Mechanical Systems Engineering. Faculty of Engineering. Tohoku University. Japon.

On peut rajouter à cette nouvelle thèse, la thèse soutenue par un autre Eniséen en 2015: " Simon TUPIN" et qui a donné lieu à un prix Poster au Japon dans le cadre Laboratoire International Associé "ElytLab" et dont l'Enise est membre.


 

Un doctorant du LTDS primé par le roi de Norvège

Un doctorant du LTDS primé par le roi de Norvège

Jørgen Kjoshagen Trømborg received HMK Gold Medal at UiO’s Årsfest 2016. (Photo: Privat)

Jørgen K.Trømborg a réalisé son doctorat en co-tutelle entre l’équipe TPCDI du LTDS et le Département de Physique de l’Université d’Oslo. Il vient de recevoir la médaille d’or du Roi de Norvège, distinction accordée une fois par an à un jeune chercheur d’exception dans le domaine des sciences mathématiques et naturelles.
Sa thèse, encadrée au LTDS  par Julien Scheibert, est une étude numérique portant sur l’initiation du glissement dans les contacts frottants. Elle est intitulée :
"Modelling the onset of frictional sliding: Rupture fronts, slow slip, and time-dependent junction laws "


Département de physique de l'Université d'Oslo
 

Labellisation Carnot 3 - Ingénierie@Lyon

Ingénierie@Lyon vient de voir renouveler son label institut Carnot pour la troisième vague du dispositif, marquant la place de l'ingénierie dans l'écosystème régional et relevant l'excellence scientifique et partenariale des équipes de recherche des laboratoires-membres*.
Communiqué de presse

(*)
•              Ecole Centrale de Lyon (ECL), pour les laboratoires LTDS, LMFA, AMPERE,
•              Institut National des Sciences Appliquée Lyon (INSA Lyon), pour les laboratoires LAMCOS, LMFA, MATEIS, IMP, AMPERE, CETHIL, LVA, LGEF,
•              Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL1) pour les laboratoires LMFA, IMP, MATEIS, AMPERE, CETHIL, LMI, LAGEP, C2P2
•              Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) pour les laboratoires LTDS, LAMCOS, LMFA, IMP, MATEIS, AMPERE, CETHIL, LAGEP, C2P2
•              Ecole Nationale des Arts et Métiers de Lyon (ECAM) pour son laboratoire de recherche LabECAM,
•              Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) pour le laboratoire LTDS,
•              Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites (CTIPC) pour le CTIPC,
•              Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint Etienne (ENISE) pour le laboratoire LTDS,
•              Université Jean Monnet Saint Etienne, pour le laboratoire IMP

EXPERTS JUNIORS 4.6 : Une semaine pour faire découvrir le métier d'Ingénieur de façon ludique à des lycéens de seconde

EXPERTS JUNIORS 4.6 : Une semaine pour faire découvrir le métier d'Ingénieur de façon ludique à des lycéens de seconde

L'opération expert junior, inspirée du concept américain des "Materials Explorers", propose à 20 élèves de seconde des lycées de la Loire de connaitre les métiers de l'ingénieur de façon pratique. Ils ont été accueillis pendant 5 jours à l'ENISE. Durant ces 5 jours, ils ont pu découvrir l'école et ses laboratoires, visiter des entreprises de haute technologie, recevoir des chefs d'entreprises innovantes, assister à des soutenances de mémoire d'étude d'élèves de 5e année d'école d'ingénieurs et réaliser un projet en équipe.

Pour en savoir plus sur ce projet, vous pouvez consulter :

Le buste de Jean Jaurès imprimé en 3D à l'ENISE

Le buste de Jean Jaurès imprimé en 3D


À la demande de la mairie de Saint Etienne, l’ENISE a réalisé en impression 3D un buste de Jean Jaurès en modèle réduit. Le processus pour obtenir cet objet consiste à numériser un buste à grande échelle afin de générer un fichier qui va ensuite permettre l’impression en 3D.

Il est tout d’abord nécessaire de positionner un bras de mesure équipé d’un scanner à proximité immédiate du buste en plâtre. Ce processus a été réalisé avec la collaboration de l’INSA de Lyon.


Le bras équipé de capteurs de position incrémentiels est capable de connaitre en temps réel la position et l’orientation de la tête de scanner qui a été montée à son extrémité pour cette opération.

En balayant l’ensemble de la surface du buste, la tête de scanner relève les points par le biais de sa technologie laser.

 

Chaque point ainsi relevé et repositionné directement dans l’espace va permettre de reconstruire numériquement l’ensemble de la topologie du buste au fur et à mesure.

 


Un traitement numérique est ensuite effectué sur ces points pour permettre le lissage des quelques anomalies qui pourraient avoir été générées. Ce traitement est également effectué pour fermer correctement la surface de ce buste numérique, qui doit, in fine, constituer une peau « étanche » avant de passer  à l’étape suivante.

 

Sur la base de cette « peau » un modèle numérique spécifique pour la fabrication a ensuite été généré, en tenant compte de la précision et capacité de la machine de fabrication. Ce modèle est ensuite retravaillé pour donner la géométrie finale souhaitée en fonction de la stratégie de fabrication adoptée d’une part mais également des choix de structure interne (creux, nid d’abeille, renforts ponctuels, etc …) d’autre part.

                     

La machine d’impression 3D retenue pour la fabrication de cette pièce est basée sur une fabrication couche par couche d’un composite ressemblant à du plâtre. Il est ensuite imprégné de résine pour garantir sa solidité.

ENISE Ecole nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne
  • Diminuer la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

English (UK) Français (FR)