L’enquête insertion professionnelle 2019 des diplômés 2018

Près de 9 diplômés sur 10 sont en activité à 8 mois après l’obtention de leur diplôme. Avec un taux d’activité avoisinant les 93%, la promotion 2018 s’est très bien insérée dans la vie active, un résultat qui confirme une nouvelle fois l’attractivité de nos jeunes ingénieurs sur le marché de l’emploi.
Comme chaque année, l’insertion professionnelle des diplômés ENISE est très rapide. 94% entre eux ont en effet trouvé leur premier emploi en moins de 2 mois dont 77% avant la sortie de l’école, des chiffres en progression de 10% par rapport à l’année dernière.
Nos jeunes diplômés ont accès à un emploi stable : 85% d’entre eux ont été embauchés en CDI.
Comme l’année dernière, pour les diplômés en Génie Civil, le secteur de la construction BTP représente le principal secteur d’embauche avec un taux d’insertion de 67% , suivi par les sociétés de conseil, bureaux d’études, ingénierie avec une insertion de 19%. Pour les diplômés en Génie Mécanique, le secteur de la métallurgie et de la fabrication des produits métalliques, ainsi que les sociétés de conseil, bureaux d’études et ingénierie regroupent avec 36% et respectivement 22% plus de la moitié de nos jeunes diplômés.
Les principales fonctions exercées sont : production, méthode et maintenance, études pour le Génie Mécanique et  conduite de travaux, études et conseil pour le Génie Civil.


 

La rémunération de nos jeunes ingénieurs poursuit, cette année encore, sa progression. Les diplômés 2018 perçoivent une rémunération moyenne annuelle brute hors primes de 33 150 €. 62% d’entre eux gagnent ainsi, à leur sortie, une rémunération comprise entre 30 000 € et 40 000 € par an.

La conférence des grandes écoles

Créée en 1973, la CGE regroupe des établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et étrangers qui forment leurs diplômés dans une recherche constante de l’excellence, en liaison avec le monde de l’entreprise, les acteurs de l’économie et de la société civile. Elle a pour vocation de susciter et coordonner des réflexions et travaux sur l’enseignement, la pédagogie et la recherche, dans une perspective d’amélioration du bien-être social et du développement durable.

L'insertion professionnelle des jeunes diplômés des grandes écoles

Depuis 1993, la Conférence des Grandes Écoles (CGE) réalise des enquêtes d’insertion auprès des jeunes diplômés de ses écoles-membres. Il en résulte une enquête nationale, qui est devenue, au fil des années, la référence pour tous ceux et celles qui s’intéressent à l’avenir professionnel des jeunes formés dans les filières d’excellence des écoles de la CGE.

ENISE Ecole nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne
  • Diminuer la taille du texte
  • Réinitialiser la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte

English (UK) Français (FR)